Monday, 18 October 2021, 5:48 AM
Site: La Science du TRAVAIL-SOCIAL
Course: La Science du TRAVAIL-SOCIAL (travailsocial)
Glossary: LES CONCEPTS DU TRAVAIL SOCIAL
D

Déontologie

Devoir et/ou obligation, c'est de la morale à partir de l'adage : Ne fais pas à autrui ce que tu détesterais qu'il te fasse.

Désinstitutionalisation

Processus de destruction des institutions.

C'est l'aspect "institué" qui est ciblé. 

Développement

processus de croissance qui permet à une personne, un dispositif, un organisme, une théorie ou une méthode, d’atteindre son amplitude optimale. Pour une personne c'est un processus de croissance continue d’un être humain qui le conduit à acquérir ou développer des capacités physiques, psychiques et sociorelationnelles. Le développement d’une personne se poursuit tout au long de sa vie même s’il revêt des rythmes et des formes différentes. Ce développement peut être facilité ou au contraire empêché par l’environnement matériel, social et relationnel, dans lequel la personne se trouve.

Différence

Écart d'avec la norme

Dispositif

c'est l'association d'un ensemble d'éléments dynamique, limité et cohérent d'espace, de temps, de ressource et d'activité  en lien les uns avec les autres pour construire une réponse opérante.

disposition

aptitude à faire quelque chose en se dotant des moyens requis

Don et Contre-Don

Don et Contre-Don placent le travailleur sociale devant une alternative délicate. Sans réciprocité dans l'échange, il est vain de faire passer un message à une personne en difficulté. le don appelle le contre don, sous peine de créer de la dette. Dans la mise en œuvre de la réciprocité c'est au contraire du lien qui est créé. Selon Fustier, le travail social, formaté par la norme salariale, installe l'aide sociale dans l'assistanat. Le travail social ouvert à la dynamique du don replace  l'action sociale dans le dépassement du temps. Le professionnel donne quelque chose de plus, quelque chose de personnel. Il ne se cantonne pas aux limites de son contrat de travail... soit l'on reste dans les frontières rassurantes d'une action sociale traditionnelle et timorée, soit l'on s'implique davantage et il faut admettre la réciprocité du don.

Dynamique du conflit

Il faut accepter d'engager le conflit lorsque son dépassement est prometteur d'amélioration. L'entrée dans le conflit marque une étape de différenciation entre les systèmes de fonctionnement et donc entre les personnes qui les portent. Il est préférable que la confrontation n'outrepasse pas le contrôle de l'agressivité. Les échanges chargés d'hostilités mettent en relief la variété des manières de pensée. Les uns et les autres sont contraints de se reconnaître mutuellement jusqu'en leurs divergences. L'issue d'un conflit mené avec habilité annonce les prémisses de la relation de confiance. La dynamique du conflit marque l'avancée d'une réflexion souterraine qui s'opère dans l'esprit de la personne accompagnée et/ou de son entourage. Il s'agit là du travail de perlaboration.