LES CONCEPTS DU TRAVAIL SOCIAL


Ce travail de conceptualisation s'inscrit dans un désir/soucis de véracité, dans une volonté de questionnement et d'appropriation des concepts de la science du travail social afin de dévoiler l'art, science et technique, de la pensée et de la réflexion du professionnel. Notre démarche n'est pas de créer ou soutenir une "novlangue" car nous voulons nous appuyer sur les références classiques concernant les définitions des mots de la langue Française. Celles-ci se font visibles à partir d'un regroupement de sites internet nommé Loxilogos, cependant nous avons une préférence pour celui du centre national de ressources textuelles et lexicales. Dans la mesure où le mot a besoin de précision dans le cadre de sa définition en sciences du travail social, nous nous permettrons de compléter cette approche spécifique sur cette ressource : "Les concepts du travail-social", à partir de nos lectures. Nous fixons ainsi le sens de notre usage du mot tout en le rendant accessible. En même temps nous le proposons à la communauté scientifique du travail social comme à tout professionnel. 
 Ce travail s'inscrit dans une démarche libre et gratuite.
Browse the glossary using this index

Special | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | ALL

P

Perlaboration

La perlaboration est le cheminement accompli par un message difficile à accepter, dans un l'esprit de la personne qui vient de le recevoir. Bien que le message soit ouvertement rejeté, sa signification a commencé d'influencer son destinataire. C'est une sorte de travail psychique ... . Au cours du travail de perlaboration sont activés des résistances, c'est à dire des forces mentales qui combattent le sens du message dérangeant mais néanmoins reçu... Dans un premier temps, nous avons tendance à rejeter le message qui nous dérange fâcheusement. C'est le refoulement dont parlent les pyschanalystes... Tenir compte de la perlaboration revient à respecter le temps psychique des personnes. Ainsi, le professionnel est-il amené à régler sa montre sur le pendule qui scande le temps de la personne. Comment espérer faire passer le moindre message, si l'on ne laisse pas à celui qui le reçoit le temps de le comprendre, de l'assimiler, de se l'approprier ? Or ce temps n'est pas le même selon les individus. Le temps de la perlaboration varie également selon la teneur du message.


Personne (La)

Individu de l'espèce humaine capable et souffrant, douée d'une conscience, posant la question du sens.


Pratique

La pratique est l’exercice d’une activité volontaire qui modifie l’environnement en associant un ensemble de compétences avec une expérience prolongée.